Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 8704185e79

 

 

 

Depuis plusieurs années, le premier samedi de septembre est la traditionnelle fête des associations de la ville. C'est Isabel Vincent-Peireira, ancienne conseillère municipale, qui eut la bonne idée en 2010 de l'installer à Razon-Pompidou. Le beau temps était de la partie, la rencontre fut bien agréable, même s'il m'a semblé qu'il y avait moins de monde que d'autres fois.

 

A cette occasion, le Maire et sa nouvelle équipe municipale ont fait quelques annonces intéressantes.

 

La première est de remiser sans doute au placard la proposition électorale d'installer la nécessaire nouvelle Maison des Associations à la Villa Clément V. Voilà une bonne décision, tant cette idée apparaissait un peu loufoque, car très inadaptée à la vie associative de la commune.

 

La deuxième est de remettre à plat le fonctionnement de la Maison des Associations. Indispensable, car là encore le système n'allait pas.

 

Il faut donc un nouveau lieu d'installation à la Maison des Associations, et un nouveau mode de fonctionnement sachant tenir compte de la dynamique associative de Pessac.

 

Le grand Centre-Ville, et dans ce cadre l'ancienne propriété Hessner - que j'avais faite acheter alors que des projets immobiliers importants la menaçaient - me semble adapté. Des transports publics ou privés favorisent ce lieu ( tram, pistes cycables, stationnement ), et l'image du centre- ville au-delà de la voie ferrée en serait confortée. Et pour les associations, ce serait un plus certain.

 

Sur le plan urbanistique-environnemental par ailleurs, une telle réalisation permettrait de sauvegarder et valoriser quelques essences d'arbres remarquables et s'accrocherait bien à l'éco-quartien du Lartigon à l'ouest, et aux parcs publics de Razon et Pompidou au sud et à l'est.

 

Mais il faut à ce projet une certaine envergure, tout en ayant le sens des économies. La dynamique vie associative de la ville a besoin d'une Maison bien repérée, esthétiquement agréable et pourquoi pas novatrice! J'évalue à environ 2 à 3 millions d'euros un tel projet.

 

Reste enfin à faire totalement confiance à la vie associative pour la gestion de cet espace.

 

Une association ad hoc de gestion peut être créée, avec un(e) Président(e) associatif, un conseil d'administration à base associative avec certes une représentation des élus, un peu comme fonctionne d'ailleurs l'association du Cinéma Jean Eustache. Différents partenaires pourraient également y participer, et l'ancien C2D transformé en Conseil économique et environnemental y avoir son siège et ses permanences. Sur le plan financier, une telle association recevrait une subvention municipale, aurait son budget ainsi que des ressources propres ( photocopies, formations, expertises diverses, ... ).

 

J'ai cru compendre que la nouvelle équipe municipale réfléchissait.

 

Il est temps de prendre maintenant sans tarder les bonnes décisions pour la vie associative de la ville et les très nombreux bénévoles qui animent si généreusement la cité.

 


Commenter cet article