Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

assemblee-nationale--1-.jpg

 

Il ne faut pas bouder son plaisir, de voir autant d'ami(e)s élu(e)s! Et malgré quelques légitimes et rares déceptions, la victoire de la Gauche est belle ces jours-ci!

 

D'abord victoire de François Hollande et de son Premier Ministre Jean-Marc Ayrault! Victoire aussi de tous les ministres et des militants.

 

Mais qui ne voit, sauf à être aveugle, que notre République est à bout de souffle... Peu de participation électorale, des Partis dont la représentation est très inégalitaire, un Parlement inévitablement sans beaucoup d'initiatives, assez peu de femmes parlementaires, sans parler des représentations sociologiques...

 

Sauf à se persuader que tout va bien, les pouvoirs de notre République sont trop concentrés. Trop de pouvoirs sans contre-pouvoirs est dangereux, surtout pour le Parti Socialiste, une fois les clameurs tues.

 

Décentralisation, non-cumul des mandats, proportionnelle, nouveaux rapports du Parlement avec l'exécutif, moralisation de la vie publique, autant de questions qui, je l'espère, seront rapidement à l'ordre du jour du gouvernement.

 

De plus, la situation de l'économie française est très préoccupante. Rapports franco-allemands interrogeant la réorientation de la construction européenne dont la situation en Grèce, enEspagne ou ou Portugal n'est qu'un des éléments - trouver un chemin entre Europe fédérale et Europe confédérale -, dette trop dure à supporter, recettes insuffisantes, inévitable question du train de vie des Français, dépenses publiques obligatoires et celles qui le sont moins, mise au pas de la finance par le pouvoir politique: on voit bien la grande difficulté de la tâche.

 

Si les réponses devaient se faire trop tard ou de manière insuffisante, le Front National est là, qui attendrait son heure, dans la désillusion et le désespoir d'un peuple. La responsabilité de la Gauche est écrasante. Sans la justice, impossible d'y arriver!

 

L'urgence d'un pacte républicain de confiance et de redressement du pays est à l'agenda du gouvernement. Nous l'attendons.

Commenter cet article