Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

ecole_pessac.jpg

 

 

Quelques 4 800 élèves des écoles publiques de Pessac sont prêts à reprendre le chemin de l'école. Sans compter les collégiens, lycéens et étudiants qui pour ces derniers viendront dans quelques semaines suivre leurs cours sur le campus universitaire de Bordeaux-Pessac.

 

Depuis quelques jours, ce sont 380 agents municipaux qui préparent la rentrée. L'été a connu de nombreux travaux de rénovation et réparation dans plusieurs écoles, afin d'assurer aux élèves et enseignants une bonne rentrée.

 

L'entretien des écoles publiques représente un travail permanent tout au long de l'année, mais le grand moment des travaux est celui de la période estivale.

 

A l'école Jules Ferry, la Ville a rénové le restaurant scolaire de l'école primaire, détruit en décembre suite à un incendie. Finis les préfabriqués, les élèves auront un self-service entièrement refait. A la , les travaux de restructuration et d'extension des locaux ont commencé et se termineront en 2012.

 

A l'Alouette, le restaurant scolaire de la maternelle, la salle d'hygiène et les vestiaires du personnel ont été modernisés, tandis que le revêtemet de sol de l'école maternelle de Magonty était refait, avec une démolition de préfabriqués inutiles.

 

A François Mauriac, trois classes ont été rénovées entre menuiserie, électricité et réfection des plafonds. Les peintres ont oeuvré aussi dans les classes de Pape Clément, Magonty, et dans le couloir et la cage d'escalier de Montesquieu. A Jean Cordier la pose d'un faux plafond a été réalisé sous le préau de la maternelle, l'entrée de Roland Dorgelès élémentaire a été refaite ou encore les huisseries de la maternelle du Pontet ou de l'école élémentaire Pierre Castaing.

 

Mais le travail ne s'arrête pas à la maintenance de nos trente écoles publiques. La restauration scolaire a été aussi à l'ordre du jour pour pouvoir toujours mieux servir les 3800 enfants qui prennent leur repas tous les jours.

 

Les cinq collèges et quatre lycées de Pessac n'ont pas été en reste de préparation et travaux durant cette période.

 

Le coût global de ces travaux pour la commune s'élève à 570 000 euros.

 

Gageons que cette rentrée se passera bien dans notre ville, même si nous sommes inquiets de la disparition des EVS, notamment à l'école Aristide Briand. J'ai d'ailleurs protesté contre la suppression de ce poste au côté des enseignants et des parents d'élèves.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article