Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

"Jean-Jacques Benoît, Maire de Pessac, Conseiller Général, Vice-Président de la CUB, se félicite du résultat obtenu hier sur le canton de Pessac 1 par Edith Moncoucut, Vice-Présidente du Conseil Général sortante, lors du premier tour des élections cantonales.

 

Avec près de 47% des voix, Edith Moncoucut, candidate de la Majorité Départementale impulsée par Philippe Madrelle, réalise un très bon score qui la place en position de force pour le second tour qui se tiendra dimanche 27 mars.

 

Jean-Jacques Benoît tient également à féliciter l'ensemble des fordes de gauche qui ont réussi à repousser la candidature de l'UMP, Eric Martin.

 

Néanmoins, Jean-Jacques Benoît appelle à la mobilisation générale des forces de gauche pour faire élire Edith Moncoucut lors du second tour.

 

Plus généralement, Monsieur le Maire de Pessac tire deux enseignements de ce scrutin. Tout d'abord, la forte abstention doit interroger toutes les personnalités politiques dans la relation qu'elles entretiennent quotidiennement avec les citoyens. Tout républicain doit s'inquiéter d'une si faible participation, qui sonne comme un avertissement dans la mise en oeuvre des politiques publiques.

 

Il y a comme un paradoxe à observer qu'alors que l'élection d'hier concernait la collectivité de proximité qui met principalement en oeuvre des politiques de soildarité et d'action sociale, les citoyens, touchés pour beaucoup par une situation sociale préoccupante, ne se sont pas déplacés en masse.

 

En outre, Jean-Jacques Benoît se félicite du score obtenu par le Parti Socialiste au niveau national, ainsi que celui des partis amis que sont Europe Ecologie-Les Verts et le Front de Gauche.

 

En revanche, tout républicain doit s'inquiéter du score du Front National. Il est la résultante de l'incapacité de la droite nationale à répondre aux préoccupations quotidiennes des Français, ainsi que de la peur que cette droite s'évertue à entretenir vis-à-vis d'une catégorie de la population française. Il n'est qu'à voir les propos peu rassurants de la majorité politique de doite qui ne souhaite pas proposer un véritable Front Républicain face aux candidats du Front National.

 

La Gauche doit rapidement proposer une vraie alternative pour que l'espoir revienne et que chacun croit en son devenir.

 

En attendant, Jean-Jacques Benoît encourage tous les candidats socialistes et soutenus par le Parti Socialiste, en premier rang desquels Edith Moncoucut, pour le second tour des élections cantonales."

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article