Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

 

Nouveau_logo_PS-665x502.png

 

 

Le temps de la réflexion pour l'engagement du Congrès du Parti Socialiste est venu.

 

En participant à la mise en oeuvre de la contribution générale "De la rénovation à l'innovation", j'ai choisi de m'engager pour que la rénovation du Parti Socialiste se poursuive. Car elle n'est pas terminée!

 

Le principal moment de la rénovation du PS a été la Primaire citoyenne et populaire initiée par Arnaud Montebourg et notre regretté camarade Olivier Ferrand. Certains n'y croyaient pas, d'autres ont même initié des pétitions contre, au nom même d'une certaine gauche....

 

C'est l'honneur du PS d'y avoir quand même cru, et de l'avoir organisée parfaitement.

 

Les trois millions de Françaises et Français qui sont venus voter à cette occasion ont durablement donné à François Hollande la dynamique et la confiance pour gagner!

 

C'est la pratique du Parti et la reconfiguration de nos institutions qui doivent désormais profiter de la victoire de la Gauche: cette contribution des amis d'Arnaud Montebourg y participe, tout comme d'autres contributions thématiques, ou encore la "mission Jospin".

 

Mais c'est à l'aune des résultats et des propositions que fera le Gouvernement que nous jugerons de la réalité de notre action.

 

Bien sûr, la montée du chômage, les plans sociaux à répétition,  ou la dure réalité de la construction européenne - il n'est qu'à voir l'accord Corée du sud - Union Européenne sur l'automobile pour s'en convaincre! - feront aussi l'actualité du Congrès.

 

Mais les rénovateurs de la vie publique et du PS que nous sommes portent aussi dans l'actualité la nécessaire transformation des pratiques politiques de ce pays.

 

VIè République ou transformation affirmée de la Vè, elle est urgente!

 

 

 

PS: J'ai également cosigné une contribution "Pour un redressement écologique de l'industrie automobile"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article