Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

Et si, au fond, le "suicide politique" de DSK, justement par la sidération qu'il a procuré, avait à voir avec un autre chose qui taraude la Gauche depuis des années? Y aurait-il donc un fil rouge expliquant l'incapacité de Delors et DSK à se présenter devant l'Obstacle, et celui de Jospin de le franchir?

 

Rappelons-nous Jacques Delors! Qui aurait pu imaginer son refus d'"y aller"? Et pourquoi refusa-t-il le 11 décembre 1994 l'épreuve de la campagne et du gouvernement de la France qui lui était promis? Il ne pensait pas pouvoir avoir la majorité politique - laquelle? - pour mener à bien sa politique. Laquelle?

Comme si la charge de diriger la France, au regard des demandes de la Gauche, ne lui semblait pas possible! Et la Gauche demandait quoi? Un programme pour changer la France! Je ne suis pas certain que J. Delors pensait pouvoir y arriver. J. Delors n'avait-il pas le pressentiment d'être trop loin du peuple, que de faire une autre politique avec une autre majorité que la Gauche était vouée à l'échec?

 

Le 21 avril 2002 reste un traumatisme de la Gauche française qu'elle ne veut à aucun prix revoir au soir d'un dimanche d'avril 2012.

Lionel Jospin et son entourage croyait avoir la situation en mains, avec un bilan flatteur.

Vilvoorde, "l'Etat ne peut pas tout!"... Et le peuple des ouvriers et des employés fut absent le 21 avril 2002! Ce peuple-là n'a-t-il pas fait chuter L. Jospin?

 

Carole Bouquet a demandé si Dominique Strauss-Kahn ne s'était pas suicidé politiquement, à sa manière, tellement cruelle pour lui d'abord. L'expression de son inconscient....

Comme si lui aussi ne se sentait pas capable de dominer ces forces qu'il connaissait si bien, les forces de l'argent.... Comme s'il ne pensait pas, parce que homme de gauche convaincu, pouvoir changer la France au bénéfice des plus humbles...

 

Fil rouge de l'incapacité d'une certaine Gauche à rompre, alors qu'elle en a plus ou moins conscience? Roman ou réalité?

 

Quelques jours auparavant le mystère de la chambre américaine, "Terra Nova" publiait une longue analyse sur les nouveaux rapports de force sociologiques dans notre société, rejetant, quoi qu'en dise ce think tank intéressant, "le peuple" à un passé sans avenir. Hasards simultanés, tous ces faits, avec la Porsche symbolique en plus? Au fond, c'est bien cette question centrale du rapport du PS au peuple et à l'organisation démocratique de la société qui agite la Gauche tant d'années. 

 

Mendès-France pensait que la Vè République, dont il n'avait pas voté la Constitution, ne permettrait pas à la Gauche de gouverner durablement et dans la démocratie. Et s'il avait toujours rétrospectivement raison?

Les analyses existent, mais pas les forces politiques pour changer ce cours des choses - d'autant que cette Vè République fut renforcé par la Gauche elle-même avec l'inversion du calendrier Présidentielles/Législatives au début de ce siècle. Certains s'emploient à ces changements de la Gauche, Arnaud Montebourg notamment.

 

Pour quelle France? Pour quelle République? Au service de quel "peuple"? On voit que la tâche est immense, et le Parti Socialiste à un carrefour de son histoire.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MICHENET Alain 18/05/2011 15:42


AM notamment et Ségolène ROYAL aussi !