Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

imagesCA2NYE72.jpg

 

 

L'agression raciste et antisémite dont ont été victimes Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar est un des révélateurs - un de plus! - des très inquiétantes positions du Front National et de la famille Le Pen.

 

Lors du procès de Brasillach à la Libération, le Commissaire du Gouvernement Marcel Reboul lut aux jurés quelques-unes des phrases écrites ou prononcées par Brasillach contre les Juifs. Reboul mit en évidence deux des pires citations antisémites de l'écrivain: "Il faut traiter le problème juif sans aucun sentimentalisme", ou encore l'ignoble "Il faut se séparer des Juifs en bloc et ne pas garder de petits"!

 

Rappelons que Brasillach avait l'âme d'un dénonciateur dans son journal "Je suis partout", des enseignants de la Sorbonne engagés dans la Résistance, des lycéens de Lakanal qui avaient arraché le portrait de Pétain dans leur classe, ou de ce jeune homme de l'Hérault dénoncé parce qu'il avait ridiculisé Pétain un 14 juillet. Tous dénoncés par Brasillach.

 

L'apologie de Brasillach par les Le Pen permet la banalisation de la parole raciste et antisémite, et ensuite des actes qui sont perpétrés.

 

Déjà présente dans la société française, elle ne demande qu'à s'exprimer, surtout dans une situation de crise économique et financière. Rejeter l'autre, et donc le Juif, le Noir, l'Arabe, le Rom - à l'embauche, chez des supporters de foot du PSG ou dans des charters -, voilà la stratégie.

 

Lepéniser la parole de l'exclusion dans le discours politique en lui apportant un fonds historique ( soit-disant intellectuel ) libère le discours raciste et antisémite des militants de base du FN, de citoyens "blancs", ou même de certains qui à droite sont tentés d'abandonner la tradition républicaine pour des résultats électoraux immédiats.

 

Les "blancs" qui ont agressé Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg avaient dans leur tête les discours lepénistes du Front National.

 

Que ces personnes connaissent ou non Brasillach, son insupportable présence était bien là dans ces "Juden, Juden, Juden!" hurlés par ces fauteurs de trouble.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

QUIROS 01/03/2012 08:53

Les lepénistes développent leur fond de commerce. Rien d'étonnant à cela. Et dans les semaines qui viennent ils vont intensifier leurs éxactions. Le plus grave, c'est que cela ne nous étonne plus.