Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

auger.png

 

 

Pierre Auger va nous manquer. Enormément.

 

Il était de ces hommes dont la simple évocation du nom éclairait les visages.

 

Pierre a été élu municipal pendant dix-neuf années, Adjoint à l'urbanisme, puis Maire de Pessac entre 2001 et 2008. Il fut également Conseiller Général, Député suppléant.

 

Pierre Auger était profondément humain et n'a eu de cesse pendant toute sa vie professionnelle et politique de servir les autres. Homme affable, humble, proche s'il en est. Pudique et discret aussi.

 

Toute sa vie n'aura été qu'engagement et fidélité aux valeurs qu'il s'étaient forgées. Un homme empreint de convictions profondément républicaines. C'est dans l'ancrage de ces valeurs - dont il était persuadé qu'elles seules permettent un plein épanouisssement de l'homme - qu'il avait fondé son engagement politique et humain: l'affirmation de la liberté dans le respect de celle de l'autre, l'amour du prochain, l'intégrité.

 

Car Pierre était d'une grande rigueur intellectuelle et morale, et un présence familière et rassurante: il aimait les gens tout simplement. La confiance que lui accordaient les Pessacais en témoignait.

 

Toujours à l'écoute, compétent dans de nombreux domaines, visionnaire, il fut un très grand Maire de Pessac. Il a contribué à bâtir le Pessac que nous connaissons aujourd'hui, avec comme priorités l'intérêt général et le bien-être des Pessacais.

 

Pessac lui doit beaucoup.

 

Pierre portait toujours un regard aiguisé sur le monde qui l'entourait. C'est ce goût des autres, de l'action publique qui l'avait conduit à devenir Président de l'Association familiale de Pessac après la fin de son mandat de Maire. Comme une continuité aussi nécessaire que naturelle.

 

S'il fallait ne retenir qu'un mot pour éclairer la vie de Pierre, alors je dirais "servir". Servir le bien commun. Tel fut l'homme public.

 

C'est cet homme de convictions, d'amitié et de simplicité que nous venons de perdre. Aujourd'hui, nous sommes tristes. Pierre nous manquera.

 

Je pense à Nicole et Cathy. Je leur témoigne toute mon amitié en ces moments douloureux. Au nom de le commune tout entière, je voudrais leur dire notre sincère émotion. Avec  elles, nous conserverons le souvenir d'un homme rare.

 

William Shakespeare nous a laissé cette maxime fameuse: "Le monde est un théâtre où chacun doit jouer son rôle."

 

Pour les Pessacaises et les Pessacais, pour la Ville de Pessac, pour toutes celles et tous ceux qui l'ont connu, Pierre Auger a assumé bien danvantage que son rôle.

 

Merci Pierre.

Commenter cet article