Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

les-hauts-fourneaux-de-florange-pourraient-tre-rapidement-p

 

 

La vie d'une Nation est marquée de symboliques qui disent une époque, ou une politique.

 

L'abolition des privilèges de la nuit du 4 août, la Loi de 1905, les congés de 36, ou l'abolition de la peine de mort sont autant de symboles qui marquent l'histoire de la Gauche.

 

A contre-courant aussi la non-intervention en Espagne, les ambiguîtés sur la période coloniale de la 1Vè République, ou encore trop souvent aujourd'hui désormais l'idée de l'impuissance de l'Etat.

 

Évènements bien sûr disparates et inégaux dans leurs symboliques, mais ils signent un moment de notre Histoire commune et du récit français.

 

A Florange, et sur ses suites, le débat fut et est autant économique que politique. Et plus encore peut-être symbolique.

 

Économique, car il faudra démontrer en quoi une nationalisation temporaire face à une multinationale peu soucieuse de l'avenir industriel du pays et des droits des travailleurs est une bêtise. La démonstration n'a pas été faite et la souffrance des salariés de toute la vallée de la Fensh - qui savent leur projet industriel viable aux côtés de nombre d'élus locaux - est immense.

 

Politique ensuite, car la fracture avec les ouvriers de notre pays a été "violente", au sens où ils n'ont pas compris cette désaffection. Comment croire en la parole du gouvernement alors même que nous savons aujourd'hui que l'un des éléments principaux de l'accord avec Mital et annoncé précipitamment à la télévision - le projet Ulcos - ne verra pas le jour?

 

Symbolique enfin, car cette absence de protection des plus hautes autorités est apparue comme le signe d'une faiblesse grave et répétée de l'Etat face à la mondialisation et au pouvoir de l'argent. Alors même que le Discours du Bourget donnait un autre espoir, celui d'un Etat plus protecteur, entraînant et innovant, s'appuyant sur l'énergie créatrice de tous.

 

Inévitablement, la question se reposera, mais la blessure Florange n'a pas fini de saigner.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vincent Guibert 16/04/2013 11:27

Tout à fait d'accord.
Mittal a décidé d'arrêter le haut-fourneau de Florange
La question est maintenant d'évaluer en quoi et jusqu'où cette décision contredit les engagements pris en novembre, et si elle constitue de fait un désaveu de l'arbitrage prononcé alors par le
Premier Ministre.