Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

 

dgraph.ashx.jpg

 

 

En ces temps de société bloquée, de grande morosité conformiste, et de rappel constant des 3C - cohérence, clarté, cohésion -, en ces temps de lendemain heureux de fête de l'Humanité, et avant le discours du Premier Ministre, j'aime me rappeler les mots, les sons et musiques de ce chant de combat.

 

Rappelons qu'il fut composé par Charles Vidalin sur une musique de Michel Fugain, à la demande de la ville du Havre en 1977 pour un festival d la jeunesse et des quartiers. Le rouge fut choisi pour représenter les mal-lotis. Par la suite, ce chant fut l'hymne des sidérurgistes de la radio libre de Longwy, en Lorraine et partout en France.

 

"Accroche à ton coeur un morceau de chiffon rouge,

Une fleur couleur de sang,

Si tu veux vraiment que ça change et que ça bouge

Lève-toi car il est temps.

 

Allons droit devant vers la lumière

En levant le poing et en serrant les dents,

Nous réveillerons la terre entière

Et demain, nos matins chanteront.

 

Compagnon de colère, compagnon de combat,

Toi que l'on faisait taire, toi qui ne comptais pas,

Tu vas pouvoir enfin le porter

Le chiffon rouge de la liberté,

Car le monde sera ce que tu le feras

Plein d'amour, de justice et de joie.

 

Accroche à ton coeur un morceau de chiffon rouge,

Une fleur couleur de sang,

Si tu veux vraiment que ça change et que ça bouge

Lève-toi car il est temps.

 

Tu crevais de faim dans ta misère,

Tu vendais tes bras pour un morceau de pain,

Mais ne crains plus rien, le jour se lève,

Il fera bon vivre demain.

 

Compagnon de colère, compagnon de combat,

Toi que l'on faisait taire, toi qui ne comptais pas,

Tu vas pouvoir enfin le porter

Le chiffon rouge de la liberté,

Car le monde sera ce que tu le feras

Plein d'amour, de justice et de joie."

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article