Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

Michel Cabannes est Adjoint aux Finances de la Ville de Pessac depuis 1989, et donc mon Adjoint aux Finances... Maître de Conférences à l'Université Bordeaux 4, il a notamment publié "La politique macroéconomique" en 1994, "Introduction à la macroéconomie" en 1995, et "Les politioques conjoncturelles" en 1998.

 

" Aujourd'hui, les collectivités locales subissent un resserrement des contraintes lié au changement de la politique de l'Etat à leur égard. Ce tournant de l'austérité amorcé en 2008-2009 associe le freinage de ses concours financiers et une recentralisation des ressources locales. Il traduit un reflux de l'influence des élus locaux sur les choix de l'Etat, mais il va au-delà d'une résurgence du conflit traditionnel entre jacobins et girondins.

 

Ce n'est pas non plus un simple ajustement conjoncturel motivé par les seules difficultés finnacières de l'Etat. On peut l'interpréter comme une tentative d'obliger le secteur local à changer de régime de croissance. L'objectif n'est pas de réduire l'endettement local, resté modéré, mais d'enrayer la progression des budgets locaux. Cela s'accompagne d'une réforme territoriale qui tente d'oeuvrer dans le même sens.

 

En réalité, la poursuite de l'expansion budgétaire du secteur local est devenue incompatible avec l'approfondissement du projet néo-libéral. Celui-ci, après avoir réalisé l'essentiel de la libéralisation de l'économie marchande à-travers la déréglementation, tente de réduire la place du secteur non marchand financé par les prélèvements obligatoires, de l'échelon national au local.

 

La crise économique, qui a fait croître la dette publique, offre une opportunité pour réaliser cet objectif en fournissant la justification des politiques de réduction drastique des dépenses publiques. Dès lors, les collectivités territoriales ne sauraient échapper aux remises en cause qui affectent les Etats et les systèmes de protection sociale.

 

Critiquant cette évolution et fort de son expérience d'élu de terrain, l'auteur nous invite à considérer le rôle essentiel tenu par les collectivités locales pour garantir le dynamisme de la vie sociale et une vie démocratique moins assujettie aux diktats des marchés financiers..."

 

Un livre qui fait réfléchir sur le pouvoir local et à son avenir, au pouvoir du politique sur l'économie localement, lorsque le pouvoir d'Etat laisse faire, ou encourage le pouvoir financier.

Commenter cet article