Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

 

 

impots_snoop.jpg

 

Monsieur le Ministre,

 

 

Je tenais à vous faire part de ma profonde inquiétude à la lecture du projet de réorganisation des trésoreries au sein de l'agglomération bordelaise.

 

A l'initiative de Monsieur Patrick Stefanini, ancien Préfet de la Région Aquitaine, et de la Direction Régionale des Finances Publiques, une démarche a été initiée avant l'été visant à restructurer les services de cette direction. Ce projet de réforme n'est pas acceptable puisqu'il propose la suppression de la Trésorerie de Pessac, fin 2014, en transférant l'activité de recouvrement à la Cité administrative de Bordeaux, en la fusionnant avec le Centre des Impôts, et en déplaçant la gestion des collectivités à la Trésorerie de Mérignac.

 

Comment peut-on imaginer que la 3è ville de Gironde, avec près de 60 000 habitants, ne puisse plus bénéficier des services d'une trésorerie?

 

Malgré le développement des activités sur internet, les usagers, habitant également des communes de Cestas et Canéjan, se déplacent toujours plus à la Trésorerie de Pessac. Qu'il s'agisse d'obtenir des renseignements à caractère fiscal, de payer leurs impôts ou leurs factures, de percevoir des aides sociales, la fréquentation de la Trésorerie de Pessac est en constante augmentation.

 

Je ne peux accepter accepter qu'un projet de modernisation de l'action publique se fasse au détriment de l'intérêt général.

 

Cette restructuration provoquerait un double déséquilibre.

Géographique d'abord, en créant un grand vide entre les communes de Mérignac et Villenave d'Ornon, au sein duquel plus de 100 000 personnes seraient privées de guichet de proximité. Social et économique ensuite, puisque parmi les milliers de personnes qui se déplacent à la trésorerie de Pessac, de nombreuses rencontrent des difficultés financières, sont âgées ou en situation de précarité.

 

En regroupant les collectivités sur un seul site (éloignant de fait les services de la Trésorerie de ces interlocuteurs privilégiés, au premier rang desquels la Mairie de Pessac), et en organisant le déplacement des contribuables pessacais vers la Cité Administrative de Bordeaux, le projet de restructuration semble guidé par l'objectif unique de réaliser des économies au détriment du citoyen.

 

Je ne peux me résoudre à acter la perte d'un nouveau service public de proximité.

 

Les décisions du précédent gouvernement ont conduit à la suppression du Greffe de Pessac. Je souhaite que le gouvernement auquel vous appartenez ne signe pas la mort de la Trésorerie de Pessac.

 

Je vous remercie donc de faire en sorte que ce projet de réorganisation ne voit pas le jour.

 

Dans l'attente...


 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article