Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

J'ai eu l'occasion de m'exprimer au Bureau de la Communauté Urbaine le 24 juin 2010.

 

En l'état actuel du dossier, je ne sais pas si je voterai favorablement ces orientations et ce, pour trois raisons principales :

 

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt le rapport dit Séguin sur les rapports entre sport de haut niveau – notamment le foot et le rugby – et les investissements en stades. Je partage pour l'essentiel les conclusions de ce rapport et ses préconisations, tout en restant sensible à l'une de ses conclusions, à savoir la forte attractivité que peut constituer un grand stade pour une grande agglomération, et donc la nécessité d'être pragmatique dans la mise en application des propositions du rapport Séguin.

 

C'est en ce sens que je me suis déjà exprimé lors d'une réunion de bureau, même si plusieurs Vice-Présidents étaient absents lors de cette réunion.

 

Deuxièmement, il ne faut pas que le grand stade de Bordeaux, s'il se fait, soit le temple du foot-fric.

 

La récente aventure de l'équipe de France en Afrique du Sud, avec des salaires mensuels de 400 à 600 000 euros pour les joueurs, des primes extravagantes pour l'encadrement est difficilement supportable pour qui vient voir jouer nos équipes. J'espère que l'euro 2016 ne ressemblera pas au Mondial 2010 pour la France.

 

Il faut donc une adhésion du public, des publics au projet, alors que les Français souffrent dans leur pouvoir d'achat. Je crois qu'un bon signe serait de permettre à tous les publics d'accéder à ce stade par une politique tarifaire adéquate, la possibilité pour le public jeune d'avoir accès au stade comme le fait aujourd'hui le Conseil Général à Chaban-Delmas.

 

 

Enfin, il nous faut une politique territoriale équitable envers toutes les communes sur le plan des aménagements sportifs sur l'ensemble de la CUB.

 

Chaque commune a des équipements sportifs à réaliser, en cours ou prévus. Nous même à Pessac n'échappons pas à la règle dans la politique volontaire d'équipements sportifs que nous mettons en œuvre.

 

Voilà pourquoi il me semble qu'un fonds de concours pour les équipements sportifs des communes pourrait être créé, en complémentarité du grand stade, dont le montant doit être fixé par Monsieur le Président. Bien sûr les critères d'attribution de ces aides doivent être travaillés et les formes de ce travail à déterminer.

 

Accès de tous les publics et équilibre territorial par l'aide aux communes me semble aujourd'hui absolument nécessaire pour que le projet de grand stade puisse trouver un accord de ma part.

Commenter cet article