Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

      banfora.jpg

 

J'aime l'Afrique, ses hommes, ses femmes, ses enfants.

 

Mais cette Afrique a ses tragédies, ses démons, et ses horreurs. Comme tous les continents sans doute, et les massacres de Somalie ne sont pas plus horribles que les guerres de religion en Europe ou les batailles entre le Japon et la Chine au siècle dernier. Si tant est que l'horreur puisse être étalonnée!

 

Les indépendances africaines, depuis cinquante ans, traînent encore ce mal trop souvent difficile à soigner de la corruption et du coup d'Etat. Bien sûr que les nations occidentales y ont leur responsabilité, mais pas seulement. Des courants locaux ont apporté aux anciennes puissances coloniales argent, pouvoir et mercenaires, avec des intérêtes partagés dans le pétrole, les mines, le bois ou l'agro-alimentaire.

 

La démocratie - c'est-à-dire accepter l'alternance à la suite d'élections libres, et le refus du coup d'Etat -, est aujourd'hui à l'épreuve dans chaque pays. Peu à peu cette démocratie gagne du terrain, mais tout est très fragile.

 

L'exemple de Mandela, en Afrique du Sud, a été important: sans doute le premier homme d'Etat africain à ne pas s'être accroché au pouvoir, et à avoir su transmettre.

 

L'Afrique est encore incertaine: avancées ici, reculs ailleurs, interrogations institutionnelles partout.

 

Mais peu à peu, les avancées se concrétisent, de Ghana en Niger, de Tunisie en Malawi ou Sénégal aujourd'hui...

 

Le chemin est long pour ce continent aux ressources humaines et naturelles incroyables, à la jeunesse tellement avide de joies et de progrès.

 

Les élections de ces jours derniers au Sénégal, à la différence de la situation malienne,  sont les bienvenues! 

 

A l'Europe, à la France de savoir mettre en oeuvre un partenariat renouvelé et de juste échange - et qui doit être beaucoup plus présent et puissant! - pour le développement de l'Afrique.


 


 


 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article