Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

Rainer Maria RILKE – Inédits, hors-texte, études et notes.

 

  rainer maria rilke

« Paris, 15 avril 1913.

Cher Monsieur Romain Rolland,

Vous m’avez fait un plaisir bien vif de vos paroles et de l’envoi que je viens de recevoir ; M. Zweig m ‘avait fait lire cette lettre de Tolstoj et j’avoue que j’ai bien regretté de devoir lui rendre ce petit livre : pas autant peut-être à cause de la lettre – très très belle sans doute – mais surtout parce que j’aimais ces lignes émues de votre introduction où se reflète avec une clarté profonde l’austère influence qui a décidé de votre belle vie dévouée."

 

 

  Matthieu RICARD – L’art de la méditation.

 

                               méditation« C’est aussi en développant nos qualités intérieures que nous pouvons le mieux aider les autres. Notre expérience personnelle, bien qu’elle soit au départ notre seule référence, doit par la suite nous permettre d’adopter un point de vue plus vaste qui prenne en compte tous les êtres. Nous dépendons les uns des autres et personne ne désire souffrir. Etre « heureux » au milieu de l’infinité des autres qui souffrent serait absurde, si tant est que ce soit réalisable."

  

  

 

  Philippe JURGENSEN – L’économie verte, comment sauver notre planète ?

 

   économie verte

«  Malgré ses défauts réels – injustices sociales, « court-termisme », crises périodiques, valorisation excessive de l’argent et des autres biens matériels -, l’économie de marché a prouvé sa supériorité sur les autres systèmes. Mais ce n’est pas une raison pour s’aveugler, comme le font les ultra-libéraux, notamment américains, sur les inconvénients d’une logique centrée exclusivement sur la recherche de bénéfices rapides et élevés. La non-prise en compte des « biens publics mondiaux » essentiels que sont le climat, la santé, la qualité de l’air ou des eaux ne peut conduire qu’à une catastrophe écologique et, à terme plus ou moins lointain, à la destruction du système capitaliste libéral lui-même. »

 

 Roland BARTHES – Carnet du voyage en Chine.

   

  carnet chine

«  Lundi 15 avril. Shanghaï.

Gris, assez froid.

Petit-déjeuner. Sur une terrasse en face, le port, des voiles au fond, un type fait longuement sa gymnastique solitaire : ni muscles, ni os, quoi ? « Dérouiller » le corps ? Tao ?

Hier, content d’avoir trouvé le mot « speech ». Mais, c’est mieux, Zhao dit : « la causerie ».

Vers la chantier naval. Traversée d’un large quartier populaire. Charbonniers à tricycle, boulets fumants. Halte en auto avant de prendre le bac. Un garçon joue avec une fronde, trois femmes des trois âges lavent du linge dans un baquet de bois, avec une planche comme au Maroc, beaucoup de monde passe, beaucoup de tricycles, paniers, meubles, moitié de porcs, gros balais, cordages.

(Hier, dans l’auto, encore cette recommandation : ne photographiez pas les dazibao, ce sont les affaires intérieures de la Chine). »

 

 

  David BORATAV – Murmures à Beyoglu.

  

murmures-a-beyoglu,M26136  

« On continuait à m’assurer que mon mal était temporaire, un effet passager du stress, du surmenage, de la solitude. Quand par miracle je parvenais à m’assoupir, j’étais assailli de pensées rotatives et prosaïques, toujours les mêmes. Mais ces pensées n’étaient pas des rêves. Trop immédiates, trop terre à terre, trop mécaniques, elles prenaient la forme de marches forcées dans les villes que je connaissais, ou que j’avais habitées à un moment de mon existence. Ainsi je marchais à Paris et mon genou, où se déplaçait un morceau de cartilage, me faisait souffrir. »

 

          

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article