Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

Nous sommes dans l'urgence, même si viendra le moment venu le temps de savoir pourquoi nous en sommes arrivés là!

 

Il y a à l'évidence - et il nous faudra questionner cette évidence! - beaucoup de désenchantement et de pessimisme dans l'abstention massive des Français, même s'il y a une poussée en faveur de la gauche également. Chômage des jeunes et des moins jeunes, logement, hausse des prix, réalités des injustices, rôle des banques, quelles protections attendre de la puissance publique et donc du politique, bref ... la désespérance et la défiance s'infiltrent dans tous les corps de la société.

 

Le Front National sera présent dans 400 cantons à cette élection du 2è tour des cantonales, et souvent avec des scores éloquents. Il y aura 204 duels PS-FN, 37 FN-PC, 89 FN-UMP et 5 triangulaires!

 

Du jamais vu, mais le 21 avril 2002 nous avait prévenu! Depuis, Sarkozy avait tenté de récupérer ces voix avec une politique ultra-sécuritaire et des débats validants le discours idéologique du FN - encore récemment Guéant, après Hortefeux -, mais cette stratégie a échoué!

 

En ce 2è tour, il y a absolue nécessité à faire barrage au Front National, et à voter pour les candidats restants au 2è tour face au FN, socialistes, communistes, verts, et de droite dans 89 cantons: c'est une urgence nécessaire, car on ne badine pas avec l'idéal républicain!

 

En Gironde même, quelle sera l'attitude d'Alain Juppé dans les six duels PS-FN?

 

A la Gauche de réfléchir, ensuite et vite, de propositions fortes pour les élections présidentielles, et d'abord dans les primaires socialistes.

 

Nous en reparlerons, mais d'abord, pas un canton ne doit aller au Front National!

Commenter cet article