Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

 

logo_observatoire_menu-copie-2.jpg

 

 

C'est le résultat d'une étude fort intéressante de l'Observatoire des Inégalités.

 

L'étude note: "Neuilly sur Seine est la ville la plus inégalitaire parmi les grandes communes françaises, avec un indice de Gini (*) égal à 0,517. Paris, Roubaix, Perpignan suivent dans ce classement avec des indices respectifs de 0,490, 0,476 et 0,462. Les villes où la répartition des revenus est la moins inégalitaire sont Antony, Pessac et Saint-Nazaire avec un indice Gini compris entre 0,336 et 0,330."

 

C'est sans doute là le résultat des politiques publiques que la commune mène depuis 20 ans.

 

Depuis l'an dernier, la commune a également mis en oeuvre le "bouclier familial", huit mesures d'aide aux plus démunis.

 

Par exemple, nous avons divisé par deux le coût des repas du midi pour 250 familles les plus pauvres (passant de 1,20 euros à 0,60 euro). Plusieurs centaines de familles ont ainsi bénéficié d'une baisse de la restauration scolaire.

 

C'est donc avec une certaine fierté que nous accueillons ce résultat, même s'il est vrai que dans ce domaine des inégalités et de la pauvreté des familles, l'humilité des résultats obtenus doit être une règle de comportement.

 

Les dix villes les moins inégalitaires seraient donc: Saint-Nazaire, Pessac, Antony, Quimper, Brest, Dijon, La Seyne sur Mer, Cholet, Noisy le Grand, Cergy.

 

 

(*) L'indice Gini compare l'état de le répartition des revenus à une situation théorique d'égalité parfaite. Plus il est proche de zéro, plus on s'approche de l'égalité (tous les individus ont le même revenu). Plus il est proche de un, plus on est proche de l'inégalité totale (un seul individu reçoit tous les revenus).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article