Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

sncf-train-tgv-en-gare-de-bordeaux-MAXPPP-930620 scalewidth 

La liaison entre la Gare Saint-Jean et la Zone aéroportuaire de Mérignac va prendre une importance nouvelle avec la réalisation de la liaison rapide LGV à l'horizon 2016 et l'aménagement progressif d'Euratlantique.

 

Actuellement, les liaisons entre ces deux pôles sont assez peu efficaces.

 

* Une navette bus faisant la liaison entre le Gare et l'Aéroport, en desservant le centre-ville de Bordeaux ( Office de Tourisme et Place Gambetta): fréquence toutes les 45 minutes, durée de 45 minutes à une heure, un coût de 7 euros par personne, avec l'avantage de pas de rupture de charge.

 

* Le réseau de transport en commun TBC: tram C, tram A, et liane 1 soit deux ruptures de charge, fréquence toutes les dix minutes, durée de 1h 10 à 1h 20, coût de 1, 40 euros par personne, avec l'avantage du coût et de la fréquence.

 

* Le taxi, disponible en permanence sur les deux sites: fréquence immédiate, durée de 25 à 40 minutes, coût de 30 euros par personne, avec l'avantage de pas d'attente.

 

La création d'une nouvelle liaison est à envisager en particulier pour réduire la durée de déplacement. Afin d'éviter les contraintes liées à la circulation automobile, il convient de prévoir un maximum d'itinéraires en site propre avec peu d'arrêts intermédiares.

 

La solution TER puis transports en Commun en Site Propre -TCSP- semble la plus facile à réaliser et la plus efficace en temps de déplacement. Aujourd'hui la liaison Gare Saint-Jean- Gare de France-Alouette existe et est très performante: fréquence toutes les 30 minutes, durée de 9 minutes, coût de 2, 40 euros.

 

Elle pourrait être complétée par une liaison TCSP entre la Gare de France-Alouette et l'Aéroport: fréquence toutes les 30 minutes environ, durée de 12 à 15 minutes suivant la circulation, coût de 1,40 euros.

 

Le travail en cours sur la mise en place d'une tarification unique des transports en commun sur le territoire de la CUB permettra d'avoir un tarif très avantageux. On aurait ainsi une liaison de fréquence adaptée toutes les 30 minutes pouvant être augmentée avec l'arrêt de tous les TER en Gare de l'Alouette, d'une durée compétitive à la voiture particulière en 20/25 minutes, avec un coût avanttageux de 3,80 euros voire 1,40 euro à terme.

 

Cette liaison peut être mise en place dès la réalisation du pôle intermodal de l'Alouette en utilisant l'Avenue du Haut Lévêque, l'Avenue du Bourgailh, l'Avenue de Kaolack, la VDO et l'Avenue Roland Garros. Cet itinéraire peut également utiliser la rocade. Une liaison plus rapide par le Bourgailh et le Bioparc est envisageable mais nécessiterait la réalisation de 1,1 kms de voirie dans la forêt du Bourgailh et d'un pont sur le Peugue.

 

L'intermodalité de la Gare de l'Alouette améliore ainsi l'accesibilité de l'Aéroport pour tout le sud de l'Aquitaine et le Bassin d'Arcachon.

Commenter cet article