Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

En début de chaque mois, je vous fais part de cinq livres qui m'ont procuré plaisir et rélexions au cours du mois précédent. J'appelle ce moment mon quintet lecture. Le voici pour avril avec un court extrait illustrant chaque ouvrage.

 

 

Manifeste des économistes attérés.

 

854240538-copie-1.jpg"Pour que l'Europe puisse promouvoir véritablement un modèle social européen, nous mettons en débat deux mesures:

Mesure n° 16: remettre en cause la libre circulation des capitaux et des marchandises entre l'Union Européenne et le reste du monde, en négociant des accords multilatéraux ou bilatéraux si nécessaire.

Mesure n° 17: au lieu de la politique de concurrence, faire de "l'harmonisation dans le progrès" le fil directeur de la construction européenne. Mettre en place des objectifs communs à portée contraignante en matière de progrès social comme en matière macroéconomique ( des GOPS, Grandes Orientations de politique sociale)."

 

 

 

Régis Debray - Eloge des frontières.

 

eloge_-_Copie.jpg"A quoi sert la frontière, en définitive? A faire corps. Et pour ce faire, à lever le museau. L'enceinte exalte le rampant et nous coiffe d'invisible. Tout site enclos est "un appareil à faire monter". Pagode à cinq étages ou donjon dans le vieux Japon; clocher ou campanile dans la France du seigle et du blé. Cet invariant ascensionnel, car rien ne montre qu'une rupture se soit produite qui ait transformé radicalement les forces profondes auxquelles obéit le regroupement humain, s'éclaire à ce que j'appelle l'axiome ( et non le théorème) d'incomplétude: " Aucun ensemble ne peut se clore des seuls éléments de cet ensemble."

 

 

 

Serge Latouche - Vers une société d'abondance frugale.

 

abondancefrugale_1302539601.jpg"Capitalisme plus ou moins libéral et socialisme productiviste sont deux variantes d'un même projet fondé sur le développement des forces productives censé favoriser la marche de l'humanité vers le progrès. "Le pétrole socialiste, ironise Ariès, n'est pas plus écolo que le pétrole capitaliste, le nucléaire socialiste ne serait pas davantage autogérable. La sortie du capitalisme est donc nécessaire mais insuffisante. Il faut casser la société productiviste et de consommation. Bref, il faut détruire la société industrielle. Le bilan humain et écologique du "socialisme réellement existant" est au moins aussi terrible que celui du capitalisme même ultra-libéral."

 

 

 

Mathieu Lindon - Ce qu'aimer veut dire.

 

Ce_quaimer_veut_dire.gif"L'homosexualité a transformé les règles. L'intimité a changé de camp. Il n'a pas pu y avoir de solidarité familiale au sens le plus strict, de mon ascendance à ma descendance: de ce point de vue, le seul enfant qu'il y a eu entre mes parents et moi, c'est demeuré moi. Alors l'affection est restée mais l'intimité entre nous est devenue obscène. Elle est à la fois circonscrite et élargie à ma famille amicale, une famille fictive qui est devenue la vraie, à croire que j'avais enfin découvert, après une longue quête, mes amis biologiques."

 

 

 

La revue socialiste - 10 mai 1981- 10 mai 2011.

 

les_annees_mitterrand_.jpg"Depuis toujours, la marche du temps et des hommes a été marquée par des périodes plus ou moins longues de recul, voire d'anéantissement, ou, au contraire, par de grands moments qui ont éclairé l'avenir et qui sont devenus des repères intangibles. Ces grands moments ne constituent pas seulement des dates dans les livres d'histoire que les professeurs font apprendre aux écoliers. Ils sont le produit de l'action des hommes, et particulièrement celui de la rencontre entre la volonté, le courage et l'enthousiasme d'un peuple et le destin d'hommes et de femmes qui ont pressenti les lignes de force des mutations à venir, qui ont su les orienter et les sublimer.... Pierre Mauroy"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article