Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

En début de chaque mois, je vous fais part de cinq livres qui m'ont procuré plaisir et réflexions au cours du mois précédent. J'appellle ce moment mon quintet lecture. Le voici pour octobre avec un court extrait illustrant chaque ouvrage.

 

 

ZHAO Ziyang - Mémoires -

 

zhao"Camarade Xiaoping,

Je vous envoie quelques appels de vieux camarades influents en espérant que vous les lirez.

La situation est extrêmement grave, et la chose la plus urgente est de faire cesser la grève de la faim des étudiants ( qui suscite la sympathie du public ) et d'éviter les morts. Le point crucial pour que les étudiants arrêtent de jeûner est leur demande de révision de l'éditorial du 26 avril et que l'on reconnaisse que leur mouvement est patriotique.

J'y ai longuement réfléchi, et je pense que nous devons nous résoudre à faire cette concession, aussi douloureuse soit-elle. "

 

 

Hervé KEMPF - Comment les riches détruisent la planète.

 

kempf.jpg"Il y a urgence. D'ici dix ans, il faut avoir changé de cap - si la chute de l'économie américaine ou l'explosion du Moyen-Orient ne l'auront pas imposé dans le chaos.

Pour y faire face, il faut connaître le but: arriver à une société sobre; tracer la route: réaliser cette transformation dans l'équité, en faisant d'abord porter la charge sur ceux qui sont les plus dotés, au sein des sociétés et entre sociétés; s'inspirer des valeurs collectives: " Liberté, écologie, fraternité ".

Quels sont les principaux obstacles qui bloquent le chemin?"

 

 

François MITTERRAND - Le coup d'Etat permanent.

 

coup.jpg"Ce vieil homme aime la France et il aime l'Etat. Gouverner revient pour lui à rentrer chez soi. Ce qu'il endura pour achever sa vie sous son toit nul autre ne l'aurait pu. En franchissant le seuil, l'intraitable soldat de 1940 a dû baisser le front. Se souvient-il de ce que Chateaubriand écrivait du jeune Bonaparte: " Il avait eu besoin des hommes, les hommes vont avoir besoin de lui; les évènements l'avaient fait, il va faire les évènements. il a traversé les malheurs auxquels sont condamnés les natures supérieures avant d'être reconnues, contraintes de s'humilier sous les médiocrités, dont le patronage leur est nécessaire." ? Oui, la route a été longue et la solitude profonde. Mais maintenant, France, tout recommence. Pour qui reste maître de soi, il n'y a pas de temps perdu."

 

 

SCHOPENHAUER - L'art d'avoir toujours raison.

 

schopenhauer.jpg"La dialectique éristique est l'art de disputer, et ce de telle sorte que l'on ait toujours raison, donc per fas et nefas ( c'est-à-dire par tous les moyens possibles ). On peut en effet avoir objectivement raison quant au débat lui-même tout en ayant tort aux yeux des personnes présentes, et parfois même à ses propres yeux; en effet, quand mon adversaire réfute ma preuve et que cela équivaut à réfuter mon affirmation elle-même, qui peut cependant être étayée par d'autres preuves - auquel cas, bien entendu, le rapport est inversé en ce qui concerne mon adversaire: il a raison bien qu'il ait objectivement tort. Donc, la vérité objective d'une proposition et la validité de celle-ci au plan de l'approbation des opposants et des auditeurs sont deux choses bien distinctes."

 

 

Emmanuel LE ROY LADURIE - Abrégé d'Histoire du climat.

 

abrege-d-histoire-du-climat-emmanuel-le-roy-ladurie-emmanue.jpg"Certes, le grand hiver de 1788-1789, tarte à la crème d'une certaine narrativité pré-révolutionnaire, a provoqué quelques décès d'origine broncho-pulmonaire; il a stoppé les moulins par le gel, y compris en Angleterre, pendant quelques semaines. Il a fallu chauffer l'eau venue de la Tamise avec de la houille. Mais la cause était entendue avant cet hiver spectaculaire, et dès la moisson de 1788; celle-ci s'est accompagnée d'un déficit du tiers des volumes grainetiers disponibles; déficit suffisant pour entraîner un doublement des prix du blé au cours de l'année post-récolte 1788-1789. Cela dit, une fois les processus révolutionnaires lancés, ils échappent totalement à cette modeste causalité météo, elle-même un peu perdue dans la foule des causalités non-climatiques du phénomène 89."

Commenter cet article