Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

israelpalestine-flags.jpg

 

 

Ami des Israéliens et des Palestiniens, je pense que l'initiative prise par l'Assemblée Nationale française est une bonne action.

 

Chacun a en souvenir le discours de François Mitterrand devant la Knesset le 4 mars 1982. Le Président de la République s'y prononçait sans ambages pour la constitution de deux Etats vivant en sécurité et se respectant dans des frontières sûres et reconnues, sur les bases des lignes de 1967.

 

Depuis, l'espoir né des rencontres entre Arafat et Rabin, et les accords d'Oslo, s'est brisé sur l'assassinat en 1995 de l'homme de paix, ancien militaire et Premier Ministre Yitzhak Rabin. Par la négociation, et avec l'aide des Etats Unis de Clinton, l'Etat d'Israël avait su se hisser à la hauteur de ses tâches historiques, qui est de faire la paix au Moyen-Orient dans un environnement assurant sa sécurité, et reconnu par tous. Le Président Chirac confirma ces orientations.

 

Notamment depuis 2005 maintenant, la droite israélienne s'avère incapable de répondre à ces exigences, et a joué avec le feu en faisant émerger le Hamas sur la bande de Gaza, contre l'Autorité Palestinienne. Le groupe terroriste islamiste a liquidé les forces nationalistes et laïques de l'OLP à Gaza. Le jeu mortel et sanglant Likoud-Hamas devient insupportable pour les populations dans la région, et exacerbe les conflits religieux.

 

En prenant cette initiative historique, le Parlement français sert la cause pacifique et conforte les amis de la paix en Israël: c'est un bonne chose, qui s'inscrit dans un mouvement de l'opinion européenne soucieuse à la fois de la sécurité d'Israël et de la nécessité d'un Etat palestinien.

 

Il y a urgence à des actions pour la paix. La France et les autres pays européens ont cette responsabilité, tant Obama semble ligoté par le Sénat américain pour les deux ans qui viennent, ce qui est très problématique! Or, la colonisation continue et encouragée de territoires palestiniens par le gouvernement du Likoud rend compliqué la continuité territoriale d'un futur Etat palestinien entre la Cisjordanie et Gaza, sans compter la question épineuse du futur statut de Jérusalem. Par ailleurs, les opérations militaires et terroristes du Hamas doivent être totalement condamnées.

 

Il faut remettre le droit international et l'action de l'ONU au coeur des problématiques du Moyen-Orient, et en ce sens, le vote de l'Assemblée française est encourageant.

 

Lors des derniers évènements, j'ai condamné nettement des manifestations anti-juives qui se sont produites à Paris. La répression républicaine contre certains groupuscules islamistes radicaux en France est nécessaire. Mais on ne peut assimiler aujourd'hui la reconnaissance de l'Etat de Palestine à une opération politicienne électoraliste ou à un quelconque laxisme de la République. La droite française aurait dû se souvenir en cette occasion de la pensée et de l'action gaulliste.

 

Par 339 voix contre 151, l'Assemblée nationale française a fait en ce 2 décembre oeuvre de paix.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article