Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean-Jacques Benoît

 

 

Le Premier Ministre, François Fillon, a demandé au Ministre Wauquiez de se taire, après ses propos inadmissibles sur le RSA. Il ne fallait pas lui demander de se taire, mais de démissionner!

 

S'il est une rare loi positive votée par le Parlement depuis quatre ans de règne Sarkozy, c'est bien le RSA, plutôt approuvé par la Gauche. Mais ce qui est insupportable, ce sont les propos même de Wauquiez, assimilant l'assistanat à "un cancer" de nos sociétés.

 

Comme le dit fort justement un récent éditorial du journal "Le Monde": "Le cancer, c'est le chômage et ce qui en dérive: la précarité et la pauvreté". Ce cancer du chômage et de la pauvreté qui va avec, comment le traiter? En stigmatisant les pauvres, en les humiliant, en les punissant, en leur signifiant qu'ils sont un rebut de la société?

 

Pire, en évoquant le cancer, Wauquiez suggère qu'il faut traiter de manière radicale ces hommes et ces femmes. Comment? Par quelle mesure chirurgicale? Je n'ose imaginer ce que Wauquiez a pu en penser....

 

A force de courir derrière les Le Pen, la lepénisation des esprits et des déclarations gagne. A défaut du Premier Ministre, le Président de la République aurait dû demander la démission du Ministre Wauquiez. Mais le pouvait-il, lui qui par ailleurs se démène pour donner des gages politiques au Front National? On voit bien que non.

 

Wauquiez doit démissionner, par simple respect pour des millions de Français qui reçoivent 470 euros par mois du RSA et qui vivent avec. Loin de l'ISF et du bouclier fiscal!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article